Articles

FAQ spéciale photographie et Instagram

Ça a commencé avec les pubs Calvin Klein, corps de rêve luisants, mannequins transpirants de sexualité. J'en étais complètement dingue, j'extirpais soigneusement de la tranche des magazines les doubles pages que je scotchais minutieusement ensuite en espérant que la marque de la reliure ne se verrait pas, et je les affichais dans ma chambre. J'ai toujours été plus sensible à la beauté des femmes. J'avais 14 ans et ça me faisait rêver. J'adore les mannequins. Je mettais toutes ces précieuses photos de publicité derrière ma porte, car je n'ai jamais eu le droit d'accrocher des posters, c'est trop vulgaire. Alors derrière cette porte de chambre de bonne, il y avait Natalia Vodianova en noir et blanc, Scarlett Johansson pour la pub The One, et la tribu sexy Calvin Klein Jeans. Je récupérais tous les numéros du magazine Photo de mon beau-père. Je n'ai jamais voulu en faire, je me contentais de les admirer. J'aime la photo, je n'ai pas besoin d…

Ma grossesse : Bilan du deuxième trimestre

A nous quatre

Le journal de ma grossesse : la deuxième échographie

J'avais besoin d'une mère. A la place, j'en suis devenue une

Il m'a dit p'aime

Tu seras une femme forte, ma fille

Dortoir et gratin d'épinards : le nounours en crèche collective